Découvrir Saillans

Découvrir Saillans

Visionnez une vidéo réalisée par Sébastien Legras (réalisée lors de l’inauguration de la librairie « Alimentation générale »).

vignes à Saillans

La Clairette de Die

Depuis l’époque gallo-romaine, Saillans est tournée vers la viticulture et cette tradition locale perdure avec la « Clairette de Die ». 105 hectares sont utilisés pour cette activité et 14 viticulteurs. Deux caves vous accueillent pour vous faire déguster.

Village d’histoire

Les plus anciens vestiges issus de fouilles archéologiques datent du Haut Empire, de 20 avant J.-C. à  100 après J.-C.

Le village s’est installé le long de la voie romaine comme l’attestent des vestiges gallo-romains : des bornes milliaires placées tous les mille pas, ou encore les restes d’un grand mausolée en marbre exposés devant l’Office du tourisme.

Vers l’an 900, Géraud, comte d’Aurillac, y crée un prieuré et au XIIe siècle, l’église St Géraud est construite (classée en 1919).

En 1725, deux belles fontaines sont installées, l’une près de l’église, l’autre au « fossé ».

En 1883-84, suite à un éboulement qui envahit le lit de la Drôme,  le Tunnel, véritable porte vers le Diois, est construit à la sortie du village.

En 1888, la mairie-école est inaugurée avec sa salle du Conseil.

saillans village d'histoire
saillans marché

Village vivant

Les ruelles restent fraîches les jours d’été et appellent à la déambulation: en flânant, on découvre de nombreux arcs boutants, quelques belles portes, les toits en tuiles canal, de belles pierres et inscriptions pour les curieux. Deux circuits-visites des ruelles et des fontaines sont disponibles à l’Office du tourisme.

Le village connaît l’animation conviviale du marché dominical et l’été celle du marché du mercredi après-midi, lequel privilégie les productions locales, circuit court bio et durable.

De juin à septembre à partir de 18h, la grande rue devient piétonne, faisant la place aux terrasses accueillantes des restaurants et aux animations musicales.

Village nature

La Drôme, dernier cours d’eau libre et sauvage des Alpes, bénéficie d’une eau d’excellente qualité qui favorise la baignade, et permet la pratique du canoë-kayak en toute sécurité.

Les randonneurs ont à leur disposition une infinité d’itinéraires pédestres, le long des rivières, sur les plateaux, sur les crêtes en altitude ou en suivant le GR9. Premier centre de VTT labellisé dans la Drôme, Saillans offre de nombreux parcours pour les cyclistes comme «les Chemins du Soleil». Les amateurs d’équitation apprécieront les nombreuses possibilités de balades à cheval. Les grimpeurs expérimentés pourront défier les grandes voies des Trois Becs ; le site école de la Baume dans les gorges de Saint Moirans accueille tous les niveaux.

Terre de sports, Saillans propose de nombreuses manifestations et compétitions sportives de renommée internationale.

saillans village nature
saillans village vivant

Village convivial, culturel, associatif, dynamique

850 habitants en 1968, plus de 1250 en 2016 ! Le village est en pleine expansion et le rajeunissement de la population entraîne un nouveau dynamisme perceptible à travers les nombreuses associations et la vitalité de l’école qui a gagné trois nouvelles classes depuis 2008.

Concerts, théâtre, spectacles et fêtes diverses se succèdent pour le plaisir de tous ; voir le calendrier mensuel communal affiché dans le village ou sur le site internet de la  Mairie.

Au cœur de la Biovallée®, territoire innovant dans le développement durable, Saillans présente de nombreux atouts pour bien vivre ensemble : espace de co-working, le Forum = espace numérique et vie sociale, producteurs locaux…

Quelques dates

1940 : le 29 juin, le pont de Drôme est détruit par l’armée française.
1968 : fermeture des soieries Naef (114 employés).
1983 : aménagement de la RD93, déviation du village qui a permis de désengorger la grande rue.
1987 : salle du Conseil municipal : l’ensemble du décor et le mobilier sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
1992 : ouverture de la station d’épuration qui a contribué à rendre sa pureté à la rivière Drôme, depuis autorisée à la baignade.

Petit lexique

Viols ou violes : nom donné aux ruelles du bourg ancien, nom que l’on retrouve dans tout le Diois.
Borne milliaire : borne de la voie romaine marquant le XVIème mille compté à partir de Die (= 23,7 km) portant des inscriptions dédiées aux empereurs romains de l’époque.
Le Fossé : ce nom de quartier évoque le rempart entouré d’un fossé qui encerclait Saillans au XVème siècle.
Voconces : peuplades gauloises qui habitaient une vaste région autour de Luc-en-Diois avant d’être intégrées à l’Empire Romain et de prendre Die comme capitale. Les découvertes à Saillans du mausolée et de la grande villa sont liées à l’histoire des Voconces.
Maurice Faure : né à Saillans (1850-1919), successivement maire, président du conseil général, président de la chambre des députés, vice président du sénat, puis ministre de l’Instruction publique et des Beaux-arts. Écrivain et poète, il a créé « La Cigale » Société littéraire et a œuvré pour la sauvegarde de la langue d’oc.
Famille Barnave : Michel Barnave, né à Saillans (1747-1793) notaire, participe au mouvement fédératif et à la fête de la fédération à Paris en juillet 1790 ; il conduit le 12ème bataillon de la Drôme devant Toulon en 1793. Son cousin Antoine Barnave (1761-1793), natif de Vercheny, est président de la Constituante. Brillant orateur et homme politique partisan d’une monarchie constitutionnelle, il meurt guillotiné en 1793.